Tourisme au pays Ex-Union Soviétique #2 : Turkménistan

Le nom de ce pays n’est pas si connu comme le reste des autres pays ex-union soviétique tels que le Kazakhstan, Ouzbékistan ou Kirghizistan. Cependant ce pays possède des destinations remarques à visiter. Le Turkménistan, également appelé Turkménie, en forme longue la République du Turkménistan, est un pays d’Asie centrale, entouré de l’Afghanistan, de l’Iran, de la mer Caspienne, du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan. Puisque le Turkménistan est l’un des pays ex-Union Soviétique, la Russe devient la langue officielle ainsi que la langue maternelle que les habitants parlent depuis qu’ils étaient petits. Ce pays se catégorise comme un pays laïque dont il se rassemble aux ses jumelles le Tadjikistan. On va découvrir quels lieux favorables à voir au Tadjikistan, allons-y !

Tourisme au pays Ex-Union Soviétique #2 : Turkménistan
Gonur-Depe

Porte de l’Enfer

Ce site se voit comme une destination un peu effrayante, certains d’entre vous qui aiment le tourisme stimulant et encouragé donc ce lieu est estimé pour vous ! La Porte de l’Enfer est un champ de gaz naturel situé à Derweze, dans la province d’Ahal au Turkménistan. La porte de l’enfer est appelée ainsi à cause de son foyer de gaz naturel brûlant en permanence depuis qu’il a été allumé par des scientifiques soviétiques de la pétrochimie en 1971. On dirait que l’erreur scientifique devenue un atout touristique. Malgré le danger, aucune grille ni protection entoure le cratère ou empêche les touristes les plus intrépides de s’approcher du bord. A leurs risques et périls, car le sol de sable s’effondre par endroits. Il fallait plus attentionner !

Gonur-Depe

Après le site scientifique au-dessus, on va citer le site archéologique. Le site de Gonur-depe au Turkménistan a été découvert par des archéologues soviétiques à partir de fouilles ayant débuté dans les années 1950. Il est le site principal du Complexe archéologique bactro-margien. On trouve également sur ce site de la glyptique, des panneaux de mosaïque endémiques de la région, et de multiples objets de bronze. Cela laisse présumer de l’essor des échanges entre anciennes civilisations en Asie centrale à l’époque.

Arche de Neutralité

Ensuite on va parler sur le monument historique à la capitale de Turkménistan, Achgabat. Ensemble moderniste construit en 1998, il participe à la politique de renouveau urbanistique initiée par l’ancien président Saparmyrat Nyýazow visant à remplacer les anciens symboles soviétiques par des constructions célébrant son propre régime. il est situé initialement à proximité du palais présidentiel, sur la place Türkmenbaşy, il a été démonté et reconstruit en périphérie dans le courant de l’année 2010. Surnommé « tripode » ou « trois-pattes » par les habitants d’Achgabat, l’arche de la neutralité apparaissait comme un des édifices les plus controversés de la capitale turkmène. La nuit, de puissants projecteurs éclairaient la statue du Türkmenbaşy, devenue un repère dans le paysage urbain d’Ashgabat.

Monument de l’Independence

La dernière, encore le site historique puisqu’on dirait le Turkménistan est tellement entouré par les beaux sites qui expertise les histoires ainsi que l’archéologie. Le monument de l’Indépendance est un ensemble architectural commémorant l’émancipation du Turkménistan de l’Union des républiques socialistes soviétiques et la proclamation officielle de son indépendance. Ce monument se motive des esprits pour les peuples de Turkménistan.

 

Please follow and like us:
0